Amicale Laïque d'Agen

L'Amicale Laïque d'Agen est une association loi 1901

Elle a été officiellement créée le 4 juillet 1911 et Reconnue d'Utilité Publique (RUP) par décret le 23 mai 1929.

Aujourd'hui, l'Amicale Laïque d'Agen regroupe près de 500 membres dans ses différentes sections que l'on peut classer en 2 catégories : .
  1. Sports et loisirs
    • Une section Hand-ball
    • Une section Pétanque
    • Une section Tennis
    • Une section Batterie fanfare
    • Une section Yoga

Nos valeurs

La réflexion partagée par les équipes sur ce que nous voulons être s’appuie sur les valeurs associatives et sur la façon dont elles éclairent nos actions quotidiennes dans l’accomplissement de nos missions respectives.

Empruntes de l’humanisme qui caractérise l’Amicale Laïque d’Agen, les valeurs que nous défendons dans notre engagement professionnel sont à la fois ancrées dans notre savoir être ainsi que dans notre savoir faire.

Valeurs à l’attention des personnes accueillies, formées et accompagnées

  • Le respect de la personne dans sa particularité, dans ses difficultés et dans son intégrité.
  • La liberté de l’usager dans ses choix, ses aspirations.
  • L’expression des droits comme vecteur de citoyenneté.
  • La convivialité comme ciment du vivre ensemble.
  • L’autonomie des usagers dans les processus de décision
  • Le bien-être dans toutes les dimensions de la vie des usagers
  • La discrétion et le respect de la confidentialité
  • La disponibilité et l’écoute
  • La recherche de solution d’aide et d’appui en interne et en externe

Valeurs à l’attention des familles et des autres partenaires

  • La coéducation notamment dans la construction du Projet Personnalisé d’Autonomie.
  • L’écoute et le soutien sans jugement.
  • La non substitution comme gage du respect de leur La responsabilité et de leur autorité.
  • La solidarité avec tous ceux qui sont acteurs du projet du DMS et en partenariat (usagers, familles, professionnels, partenaires économiques, politiques, les services territoriaux en charge des politiques publiques et les membres des réseaux dans lesquels nous sommes inscrits)

Valeurs entre les différentes équipes professionnelles

  • La cohésion entre professionnel dans le respect des technicités respectives
  • Le partage et l’enrichissement des regards croisés.
  • La confiance et le respect mutuel.
  • L’exemplarité dans nos postures professionnelles.
  • Le professionnalisme et l’entraide dans un souci d’amélioration continue de notre action quotidienne.
  • La capacité à se remettre en cause sans jugement.
  • La reconnaissance mutuelle sans complaisance.

La bientraitance

La réflexion sur la bientraitance prend appui naturellement sur la recommandation de bonnes pratiques professionnelles d'octobre 2010. Dans l'histoire du médico-social, c'est une culture nouvelle, non dans le sens que nous ne nous en souciions pas mais plutôt du fait que c'est une valeur maintenant consciente, sans cesse interrogée.

En effet, ce qui fait "bientraitance" n’est pas donné une fois pour toutes, de tout temps et partout : ce qui était bientraitant ne l’est plus et ce qui l’est ne le sera pas obligatoirement toujours.

La bientraitance, c‘est la recherche permanente d’un compromis acceptable et dynamique entre les acteurs : usager et ses représentants légaux et l'établissement ou service au regard de l’état des connaissances.

La bientraitance ce serait tout ce qui permet de réduire les effets d’une relation dissymétrique qui engendre dépendance et perte de l’estime de soi.

Elle se traduit dans nos actions quotidienne dans :

  • La promotion du bien-être de l'usager
  • La personnalisation de la prise en charge
  • Le respect des droits des usagers
  • La libre circulation de la parole
  • La communication et l'information
  • La recherche de solutions prenant en compte les aspirations des usagers.

La démarche qualité

Le Dispositif Médico-Social est entré dans la démarche qualité en 2008. Après le rapprochement avec l'association L'ESSOR, nous avons réalisé en 2013 une évaluation interne avec le référentiel adapté retenu par cette association. En mars 2014, l'organisme ANDESI, choisi par L'ESSOR pour l'ensemble de ses établissements et services, a réalisé l'évaluation externe.

Suite à ces deux évaluations, un plan d'amélioration continue de la qualité (PACQ) est établi a été élaboré pour l'ensemble du dispositif.

Il comprend une quarantaine d'actions priorisées. La plupart a une échéance et certaines sont en action permanente.

Un référent qualité est désigné pour l'ensemble du dispositif et le COPIL doit se réunir deux fois par an. Il est animé par le référent.

L'appréciation générale de l'évaluation externe pour le dispositif est la suivante :

  • "Les services du DMS de l’Amicale réalisent ses missions conformément aux attendus de la commande publique.
  • Aucun écart majeur légal ou au regard des RBPP n’est à signaler.
  • Les droits des usagers sont respectés, la protection et la sécurité assurées, l’ouverture de l’établissement sur son environnement permet un travail en partenariat développé de qualité.
  • Le DMS recèle cependant un certain nombre de points de fragilité ou de manques qu’il conviendra de mettre en travail et d’améliorer."

Les principaux points d'amélioration portent sur les thèmes suivants :

  • Association des usagers aux projets
  • Connaissance des RBPP et des procédures
  • Le PE à rédiger avec des objectifs opérationnels évaluables
  • Veiller à la dynamique des CVS
  • Mettre en place le dépôt de plainte des usagers
  • Respecter le calendrier et rédiger les écrits
  • Information pour les usagers plus conséquente
  • Mettre en place la VAE ou RAE

Les points forts ou remarquables sont déclinés ainsi :

  • Démarche qualité (référent et PACQ)
  • Existence de procédures
  • La bientraitance : principe appliqué
  • Les enquêtes de satisfaction
  • Le partenariat
  • L’accueil est organisé
  • La sortie est préparée
  • La démarche des PPA est connue
  • L’organisation générale et la formation
  • Les outils d’évaluation
  • Les dossiers d’accueil des usagers et du personnel
  • Les réunions sont adaptées et satisfaisantes
  • La sécurité est respectée

Charte des droits et libertés de la personne accueillie

La participation

Le projet personnalisé d'accompagnement

Une réunion de projet a lieu tous les ans (et plus selon la demande) afin de construire et réaliser le projet de la personne accueillie avec son active participation. Il peut à cet effet se faire accompagner de la personne de son choix.

Le Conseil de la Vie Sociale

Par cette instance, les personnes accueillies sont associées, à titre consultatif, à la vie de l’établissement. Il permet à ces dernières de participer, de s’exprimer et de proposer des mesures visant à améliorer le fonctionnement de la structure. Le Conseil de la Vie Sociale est composé de représentants des personnes accueillies, du personnel et de l’association gestionnaire.

Le Conseil de la Vie Sociale se réunit 3 fois par an.

Le réglement intérieur

L'organigramme

Les associations

L'Amicale Laïque d'Agen

Les établissements et services de Vérone implantés en Lot et Garonne sont gérés par l'Association de l'Amicale Laïque d'Agen.

Depuis 2002, le contexte législatif se complexifiant d'une part et, d'autre part, devant la difficulté de recrutement d'administrateurs, le conseil d'administration décide d'un rapprochement avec l'association L'ESSOR (http://www.lessor.asso.fr ).

Celui-ci s'est effectué par la création d'un groupement d'association "Echanges et Coopérations" en 2012.

L' ESSOR

Créée en 1939, L'ESSOR a été reconnue d'utilité publique par décret en date du 5 mars 1958. Elle a pour but de venir en aide à toute personne en difficulté en mettant en œuvre tous les moyens nécessaires à son épanouissement, son bien-être et son insertion sociale. Acteur social engagé, l'association et ses établissements agissent en relation avec tout un réseau de partenaires.

"Assurer à chaque être humain le libre essor de ce qu'il porte en lui de meilleur et d'unique au monde" était le but que s'était fixé, il y a plus de 70 ans, Jean PLAQUEVENT, fondateur de L'ESSOR.

Implantée dans 10 départements, L'ESSOR gère aujourd'hui 5 ITEP, 6 SESSAD, 1 CMPP, 3 MECS, 1 CER, 1 Service de Prévention Spécialisée, 1 Service d'AEAD, un service d'AEMO, 3 ESAT et leurs structures d'hébergement, 2 SAVS, 2 FAM, 1 Service d'aide au relogement et un dispositif de formation.

Les deux associations partageant les mêmes valeurs humanistes, le rapprochement s'est effectué sans point de discordance.

échanges et Coopérations

Le 1er février 2013 naissait cette nouvelle association de type loi de 1901 permettant au Dispositif Médico-Social de l'Amicale Laïque d'Agen de bénéficier d'un appui technique dans la gestion des établissements et de participer à des échanges au sein de l'équipe de direction de L'ESSOR.

L'association L'ESSOR, quant à elle, voit son influence augmenter dans le département et s'enrichit également d'un autre type d'établissement qu'elle ne possédait pas : l'IMPRO.

En avril 2013, le Président de l'Amicale Laïque d'Agen signe une délégation de pouvoir au Directeur Général de L'ESSOR qui devient par là le Directeur Général du DMS de Vérone.

Partenaires